Votre recherche

Le Fort de Pradeau retrouve sa splendeur d’origine grâce à la chaux hydraulique naturelle

Redonner ses lettres de noblesses au fort

Propriété du Parc National de Port-Cros, le Fort du Pradeau, appelé également la Batterie du Pradeau ou la Tour Fondue provenant du provençal « Tour Foundudo » signifiant « Tour fendue, en ruine », est situé dans le Var (83), à la pointe de la presqu’île de Giens, sur la commune de Hyères. Le Fort du Pradeau est un édifice militaire dont la fonction était de protéger le mouillage et la passe entre l’île de Porquerolles et la presqu’île de Giens.

Trente ans après les derniers travaux de rénovations, le site, fortement dégradé par son environnement marin et plus ou moins laissé à l’abandon, a dû fermer ses portes au public par mesure de sécurité. Les désordres causés par les affres du temps menaçaient l’intégrité même du bâtiment.

Histoire du bâtiment

La ville de Hyères ayant été partiellement détruite par les guerres de religion, en 1608, le roi Henri IV a imaginé transférer ses habitants dans une nouvelle ville sur le rivage. Le projet avait, parait-il, commencé pour être abandonné après l’assassinat du roi. Seul le Fort du Pradeau est sorti de terre dont l’édification a été ordonnée en 1634 par le Cardinal de Richelieu. Le bâtiment, en forme de polygone, a subi des transformations au XIXème siècle pour y aménager un casernement et une poudrière. Encore armé de deux canons en 1881, le Fort du Pradeau a été déclassé puis abandonné peu de temps après.

Inscrit à l’inventaire des monuments historiques, le projet de rénovation porté par le Parc National de Port-Cros s’inscrit dans une volonté de préservation du patrimoine local. L’objectif étant de redonner ses lettres de noblesses au fort et d’exploiter le site en musée.

Restaurer dans le respect du mode constructif de l’époque

Dans le cadre de la rénovation du Fort du Pradeau, la société Néotravaux à réaliser les travaux en respectant le mode constructif de l’époque à l’aide de la CHAUX PURE TRADI 100® NHL5 de Saint-Astier® reconnue pour sa qualité et sa haute performance en milieu marin.

Le plus gros enjeu du chantier consiste à reprendre les chaines d’angles et à déconstruire puis reconstruire certaines parties de l’édifice qui présentent des fissures trop importantes et /ou afin de remplacer des pierres trop érodées (jusqu’à 20 cm de perte d’épaisseur). Si l’ensemble du site nécessite de lourds travaux de rénovation, la poudrière, bâtiment particulièrement dégradé, fait l’objet d’une attention particulière. Une partie de ses murs en moellons sont restaurés ou remontés et son plafond vouté composé de briques est rénové de la même façon.

Une chaux hydraulique reconnue pour sa performance en milieu marin

Après avoir pris le soin de réunir les nouvelles pierres et les briques nécessaires à la rénovation du Fort du Pradeau, moellons et briques sont scellés à l’aide d’un mélange de CHAUX PURE TRADI 100 ® – NHL5  et du sable choisi pour sa granulométrie et sa teinte proche de celle du mortier existant.

Une fois les murs consolidés, la chaux hydraulique CHAUX PURE TRADI 100® – NHL5 sera à nouveau utilisée pour la réalisation de l’enduit de finition pour que le Fort du Pradeau retrouve son aspect d’origine. Cette chaux sera alors mélangée à un sable disposant d’une granulométrie plus fine (0/4 Chibron et Saint-Anne) et d’une teinte identique, voire très similaire, à l’enduit datant de la construction du fort.

Maître d’ouvrage : Parc National de Port-Cros (83)
Maître d’œuvre : cabinet d’architecture Paul Geitner (83)
Réalisation des travaux :
entreprise Néotravaux (84)
Budget :
environ 2 millions d’euros
Durée du chantier :
15 mois

Depuis 2017, l’entreprise Néotravaux est spécialisée dans la restauration des Monuments Historiques et du Patrimoine Bâti.