Votre recherche
Notre métier de Maître Chaufournier
Au-delà d’une Histoire de familles, c’est le savoir-faire unique de Maître Chaufournier qui perdure.

À l’origine, un gisement de calcaire aux propriétés uniques en Europe…

L’implantation d’unités de fabrication de chaux n’est possible que sur des terrains calcaires nés du processus ci-dessous décrit, qui compose régulièrement et fidèlement un mélange de calcaire silicoalumineux. Depuis la surface, à environ 20 mètres sous la terre végétale, ce fameux banc de calcaire dense et compact enferme des nodules de silex. Cette strate calcaire est composée de silice, alumine, oxyde de fer, chaux, magnésie et le reste de H2O. Ici, autrefois, la mer a été calme ( pendant l’ère du Crétacé il y a 70 millions d’années), si bien que les couches de calcaire sont régulières et horizontales. Sur plusieurs centaines de mètres d’épaisseur, la composition chimique et minéralogique du calcaire est identique. C’est une particularité unique en Europe qui permet la qualité exceptionnelle de la chaux hydraulique naturelle de Saint-Astier®.

Le gisement de calcaire de Saint-Astier fut découvert et localisé en 1837. Ce banc, très homogène, de plus de 200 mètres d’épaisseur couvre une surface d’environ 350 Ha et se situe dans le bassin de la Vallée de l’Isle, en Dordogne. Plus exactement au cœur du Périgord Blanc, à 15 km de Périgueux sur la commune de Saint-Astier.

Vers 1850, l’ingénieur des Ponts et Chaussées, Monsieur Louis Joseph Vicat, répertorie alors les différents types de pierres calcaires présents sur notre territoire. Il recensera plusieurs centaines de carrières exploitables pour la construction. À Saint-Astier, il va ainsi caractériser scientifiquement les qualités de ce gisement calcaire datant du Campanien. Ce polytechnicien, expert en liants, démontre les propriétés hydrauliques d’une chaux. Le site de Saint-Astier® est retenu grâce à son calcaire siliceux unique qui donnera vie aux chaux hydrauliques naturelles pures que l’on connait.

À ce jour, l’exploitation s’est faite sur seulement 40 Ha, et ce dans le respect total des contraintes géologiques, techniques, environnementales et préfectorales. La surface du gisement est estimée à plus de 350 Ha, de quoi perpétuer ce savoir-faire unique de Maître Chaufournier pour de nombreuses années.

Process et savoir-faire

Notre métier de Maître chaufournier exige la maîtrise parfaite de notre process de fabrication, procédé unique qui demande rigueur et technicité tout au long du parcours de production : extraction du calcaire, conduite des fours pour obtenir une cuisson optimale, maîtrise de l’hydratation et de l’extinction de la chaux vive, broyage minutieux. Un savoir-faire artisanal hérité depuis près de 100 ans qui s’inscrit dans une démarche d’innovation permanente pour répondre aux enjeux de demain.

Abattage – Extraction – Concassage / Criblage

C’est à plus de 20 mètres sous terre que le procédé de fabrication de la chaux hydraulique naturelle pure commence. Dans cette cathédrale de roches, les mineurs de carrière examinent et préparent les tirs pour extraire le meilleur du calcaire crayeux siliceux qui sommeille encore…

Dans la fabrication de la chaux, cette étape d’extraction du calcaire est une partie primordiale du métier de chaufournier. La parfaite connaissance de la roche calcaire détermine les caractéristiques et les qualités de la chaux.
L’extraction à l’explosif en carrières souterraines est très rare.
Le choix d’une exploitation souterraine, suffisamment profonde, a été privilégiée par SAINT-ASTIER® pour ne pas avoir d’impact sur la nature (le biotope) en surface, bien que plus compliquée et onéreuse.

Cette opération est minutieuse. Le savoir-faire de nos mineurs permet de garantir une qualité et une granulométrie constantes de la matière première. Ces pierres sont ensuite concassées, criblées puis mélangées avec le combustible. Le mélange est alors acheminé mécaniquement jusqu’à l’entrée des fours. 

Cuisson


Les fours de cuisson sont ceux qui ont été construits à partir de 1928
. Ces fours traditionnels verticaux, ayant un briquetage intérieur spécifique, sont toujours nos outils de production actuels. Leur pilotage requiert des années d’expérience. Ce procédé traditionnel de cuisson est conservé encore à ce jour pour préserver l’authenticité de la chaux.

Hydratation – Extinction – Maturation

La chaux vive en roche sort des fours. Elle est alors broyée à une granulométrie particulière afin d’obtenir une extinction optimale. La chaux vive est éteinte uniquement à l’eau de pluie, captée et stockée en carrière pour cette opération. La chaux vive passe alors en silos de maturation pour une durée moyenne de 30 heures. Un mode d’extinction unique, développé spécifiquement par Saint-Astier® pour garantir les qualités particulières de nos chaux.

Sélection – Broyage – Conditionnement

À la suite de la maturation, la chaux éteinte obtenue est sélectionnée par ventilation dans des cyclones (séparateurs dynamiques). La partie la plus fine et légère de la chaux éteinte est alors conservée. La partie la plus grossière est broyée puis resélectionnée jusqu’à l’obtention d’une poudre à granulométrie optimale. Cette sélection, associée aux propriétés obtenues lors des étapes précédentes, nous permet d’isoler différentes qualités de chaux dans des silos dédiés.

Suivant les spécificités et les propriétés des produits finis souhaitées, le maître chaufournier associera les chaux précédemment sélectionnées en fonction de leur qualité. Enfin, les chaux sont ensuite conditionnées en sac, stockées en silos (pour du conditionnement en vrac et Big Bag) ou partent sur notre site dédié à la production de mortiers.

Devenez un certifié Saint-Astier®.
Formation qualifiante pour les professionnels